Notre mode de culture

culture-vin-nature

Un mode de culture au plus proche de la nature…

Un domaine peut receler une multiplicité de terroirs. À une distance de quelques mètres peuvent varier la composition du sol, l’altitude, le degré d’inclinaison de la pente, l’exposition, les écoulements d’air… Ainsi, une ceinture thermique chaude a été mise en évidence à la mi-hauteur du coteau du Schœnenbourg. L’influence de ces facteurs climatiques et topographiques sur la qualité de la vendange est indéniable. C’est pourquoi la sélection des parcelles est primordiale., Nous disposons d’une superficie de 9 hectares classée en Grand Cru Schœnenbourg, mais moins de 2 hectares sont choisis pour produire notre Riesling Grand Cru Schœnenbourg.

La maîtrise des rendements : une volonté

Seuls des raisins mûrs et sains peuvent engendrer un grand vin. Plus le fruit est concentré et plus grande est l’expression du terroir. C’est pourquoi nous limitons nos rendements en deçà du seuil fixé par l’INAO : pour nos Grands Crus, les rendements ne dépassent pas 45/50 hectolitres l’hectare. De même, nous appliquons la norme des Grands Crus pour nos vins de domaine.

 

Le respect de l’équilibre naturel : une vocation

Un enrichissement naturel du sol exclusivement afin de préserver l’équilibre biologique du sol et la typicité du terroir (apport en matières organiques par le fauchage, lié à l’enherbement par le bois broyé de la taille). L’utilisation maîtrisée des produits de traitement : Nous réduisons autant que possible leur utilisation. Par exemple, pour lutter contre le ver de grappe, il est possible, grâce à un leurre, de connaître pour une parcelle donnée la dose adaptée de traitement à réaliser au bon moment et avec le maximum d’efficacité. Plutôt qu’un désherbage total de nos vignes, nous préférons le labour et leur enherbement partiel. Le labour et l’enherbement obligent la vigne à plonger plus profondément ses racines dans le sol et ainsi à exprimer au mieux la complexité des sols du vignoble de Riquewihr. L’enherbement est de plus la meilleure solution au problème du ravinement des coteaux.

La sélection massale

Des sarments sélectionnés dans des vieilles vignes nous permettent de replanter la variété originelle du cépage sur son terroir. À l’opposé du clonage, la sélection massale préserve la personnalité et la diversité de nos greffes avec des rendements moindres (raisins à petits grains).